• en
  • ru

La Vérité

« La Vérité » est une sculpture en marbre créée par Giovanni Lorenzo Bernini vers 1646-1652. Le sculpteur décida d’incarner une image allégorique de la Vérité, il la présenta comme une jeune femme nue, le Temps allégorique dénude son corps. Cependant, la deuxième figure n’a jamais été sculptée. Ce n’est qu’en 1665 que Bernini essaya de réaliser son idée et de compléter la composition, en ajoutant l’image du temps.

Description de la sculpture

« La Vérité » est une sculpture en marbre blanc. La statue, haute de 2,8 mètres, est installé sur un piédestal de 17 centimètres. Contrairement à la plupart des groupes sculpturaux créés par Bernini, le travail sur cette œuvre n’a pas été réalisé par ordre d’une personne privée. Il y a une lettre de Paolo Giordano II Orsini, duc de Bracciano, adressée au cardinal Mazarin, dans laquelle l’œuvre du maître est décrite en détail. La date de ce document, le 6 juillet 1647, permet de deviner avec plus de précision quand le travail sur la sculpture a été achevé. On sait que Bernini travailla sur la statue pendant environ six mois, après avoir terminé l’ordre pour la conception de la tombe du pape Urbain VIII, qui fut présentée au public le 9 février 1647.

Selon le fils du sculpteur, Domenico, Bernini fut inspiré par l’idée de créer une sculpture après de nombreuses attaques reçues contre lui. Le maître fut critiqué pour ses inexactitudes et ses défauts dans la conception des deux clochers à la partie frontale de la cathédrale Saint-Pierre. La fondation de la basilique ne put pas résister à la charge supplémentaire, à la suite de laquelle des fissures se sont formées sur la façade du bâtiment. L’artiste-architecte fut accusé d’avoir commis des erreurs dans les calculs. Dans le même temps, de nombreux chercheurs affirment que toute cette histoire n’est rien de plus que de la fiction.

La création de la sculpture

Bernini commença les préparatifs pour la création de la sculpture « La Vérité » en 1645. Cette période était une étape critique pour la carière du maître, son patron le pape Urbain VIII mourut. Le travail sur la figure de la Vérité fut achevé plus tard, seulement en 1652. Malgré le fait que l’image du Temps n’a jamais été réalisée et que l’œuvre est restée inachevée, Bernini indiqua dans son testament que ce chef-d’œuvre devait être hérité par ses futurs descendants. La sculpture appartenait à la famille jusqu’à 1924. Plus tard elle a été achetée par le gouvernement italien et transportée à la Galerie Borghèse. Il s’est avéré que le piédestal sur lequel se trouvait la statue avait été déplacé d’un certain angle; après les travaux de restauration, ce défaut a été éliminé. Ainsi, la figure de la Vérité est maintenant dans la même position que le sculpteur le voulait.

Événements liés à la statue après la mort de Bernini

La hauteur de la sculpture dépasse à bien des égards les paramètres du corps humain, tandis que l’auteur a fait tout le travail pour créer l’œuvre par lui-même, sans l’aide d’apprentis. La taille impressionnante de la statue renforce l’importance du concept allégorique: l’image de la Vérité semble s’élever au-dessus des basses de l’existence humaine. Après la mort du Bernin, un grand bloc de marbre destiné à la figure du Temps fut vendu par les membres de la famille du maître; Le sculpteur, craignant d’éventuels problèmes de transport, a prévu de créer un groupe sculptural de deux blocs de pierre séparés.

Plusieurs dessins et croquis préliminaires ont survécu, ils permettent d’imaginer comment l’auteur voyait sa future création (il a lui-même donné à la statue le nom de «Vérité, fille du temps»). Des preuves précieuses de l’intention du sculpteur ont été conservées au Palazzo Bernini, situé Via delle Mercede, à Rome. En 1924, les héritiers du sculpteur les transfèrent à la Galerie Borghèse. Plus tard, les dessins ont été achetés par le gouvernement italien et sont devenus propriété de l’État.

Borghese Gallery in Rome,

Auteur: Gian Lorenzo Bernini

portrait_Gian_Lorenzo_Bernini_100px

C'était un architecte exeptionel, il travaillait sur la planification de la ville, concevait des places, des bâtiments laïques, des églises, des chapelles. Il est l’ateur des créations à grande échelle, comprenant à la fois des structures de construction et des formes sculpturales. Une attention particulière doit être portée aux magnifiques fontaines de la ville, aux pierres tombales et à un grand nombre d'éléments décoratifs, en plâtre et en bois, créés pour les funérailles et pour les processions festives.